Nov 24, 2007

Posted by in Bangkok | 0 Comments

L’oeil de verre

Imaginez-vous en train de vous promener tranquillement dans une rue verdoyante (enfin, a peu pres), des aveugles jouant des chansons paillardes dans un coin, une odeur de friture perimee s’infiltrant dans vos narines et reveillant vos sens en alerte…

Bon, vous situez le decor la? Maintenant, vous sentez l’envie soudaine d’aller autre part pour manger, par exemple dans un endroit un peu plus branche comme Food Loft a Central Chit Lom. Prendre un taxi? NON! Tres mauvaise idee, il est midi et comme toute capitale Thai qui se doit, Bangkok est saturee aux heures du matin, midi et soir (bon en fait tout le temps quoi). C’est alors que vous voyez dans un angle presque oublie, a cote du celebre restaurant « chez le con » (tristement celebre pour son patron a la derniere mode des annees 1700 recemment reconverti en debarassage d’assiettes) un parapluisol abritant quelques motos rutilantes entre la rouille.

Oui, c’est ici que sont garees les fameuses moto-taxis. Dangereuses parfois mais tres pratiques pour se deplacer en evitant les bouchons. Des thais jeunes (ou moins jeunes) vous regardent arriver, se preparant a lever le bras pour vous emmener ou vous le desirez.
Vous repondez en levant le bras, les doigts en V pour indiquer que vous serez deux. Il va falloir une moto supplementaire! Pas de soucis, un autre type se prepare. Votre collegue est deja sur le depart, vous montez sur votre moto quand soudain…

L’oeil de verre! Oui! Il etait la! Cache dans un coin, a l’abris des regards il arrive en courant vers sa moto. Votre chauffard (ou chauffeur) tend la main vers lui et fait « go with him! ». Bon… Deux solutions s’offrent a vous:
– Fuir en hurlant et attirez sur vous la colere de tous les motards de la ville
– Faire contre mauvaise fortune bon coeur et aller avec l’oeil de verre.

Bon, j’accepte le destin et je monte sur la moto dudit personnage… Une odeur de poisson/calamar s’echappe de sa chevelure parfaitement huilee. Sans doute un shampoing tres a la mode dans son monde. Vous vous tenez un peu en arriere sur la moto car vous souhaitez quand meme garder un peu d’appetit. Il vous emmenera vers votre restaurant mais bien entendu vous aurez droit a tous les feux rouges possibles.

Vous approchez, vous vous sentez sauve, la liberte approchant dans ce simple mot: « Central » accompagne d’un logo qui ressemble a une croix. Parfait! Deux billets de vingts bahts en direction du type lorsque vous descendez, il vous sourit… Oh mais! Ne serait-ce pas un serpent qui se niche dans le trou de cette dent ternie par les millenaires? Vous vous refrenez de le lui demander, anticipant un nuage toxique qui risquerait de paralyser la moitie de la population et vous gacher un repas.

Il s’eloigne…

Je voulais juste ecrire cette histoire car depuis un certain temps je n’ai pas de chances et c’est lui qui veut me conduire partout ou je me deplace. L’oeil de verre est un motard-taxeur (ou taxi) qui n’a jamais du voir de l’eau propre de sa vie ni comprendre a quoi sert le savon autrement que pour manger. Ce n’est pas sympa de se moquer des gens mais si vous tombez sur lui vous comprendrez ma douleur sans compter qu’il est delicat d’expliquer aux autres motards que non, lui on veut pas le prendre.

Son surnom vient d’un oeil en verre qu’il porte si vous n’avez pas compris.

Leave a Reply


Parse error: syntax error, unexpected ';' in /home/clients/b17db511a1e1f64f03298066c7b1cd0d/web/wp-content/themes/Glow/footer.php on line 6